Il n'y a pas encore d'article dans votre panier.
4 plateaux + jardinière offerte
96,33 € TTC

   Comment ça marche un Lombricomposteur ?

Grace au lombric, Sans bruit, sans odeur, le lombricomposteur est un super composteur !

Le lombricompostage (ou vermicompostage) permet notamment de transformer les déchets de cuisine dans un lombricomposteur avec des lombrics en un engrais écologique, le lombricompost et de produire également un engrais liquide organique. Il permet le compostage en intérieur. Il est parfaitement adapté aux besoins des citadins : il ne dégage pas d'odeur, assure une décomposition rapide.

Le lombricompostage consiste à placer dans un récipient « le lombricomposteur » des vers de terre (lombrics) qui se nourrissent des déchets que nous leur apportons. Les déjections du lombric (vers de terre) s'accumulent et constituent le lombricompost de la consistance d'un terreau et sans odeur. Afin d'assurer une décomposition rapide des déchets, nous reconstituons un milieu qui soit favorable au développement des gentils lombrics et à leur appétit.

Le fonctionnement du Lombricomposteur est sans conteste le plus simple d'utilisation. Plusieurs plateaux sont placés les uns sur les autres et permettent une rotation des bacs aisément laissant ainsi le lombricompost en cours de maturation en bas et la dépose des déchets en haut. Le module du bas portant un cône étant toujours celui de récupération de l'engrais liquide, appelé aussi "thé de vers", qui se prélève facilement à l'aide d'un robinet.

Les lombricomposteurs sont vendus avec 2, 3 ou plateaux, qui correspondent au besoin d'une famille de 1 à 6 personnes, vous pouvez acheter des plateaux supplémentaires dans la rubrique Accessoire.

Pour le démarrage de votre lombricomposteur, il faut au minimum une quantité de 250 grammes de vers (lombrics), ils se reproduiront par la suite. Plus vous avez de vers, plus vite ils travailleront.

Nous vous invitons également à consulter la foire aux questions F.A.Q Lombric

Principe du lombricompostage :

C’est le recyclage par le lombric de nos déchets organiques quotidiens.

Préalablement triés (extraction des plastiques, du verre, du métal…), les déchets sont ensuite traités et décomposés par des vers.

Le lombricompost récupéré est ensuite utilisé comme engrais écologique.

Dans la nature, les vers de terre (lombric) effectuent le plus gros du travail de décomposition de la matière organique.

Les lombrics :

Il existe dans la nature beaucoup d’espèces de vers de terre. Seules quelques-unes peuvent être mises dans un lombricomposteur. Les gros vers de terre que nous trouvons au jardin (en bêchant) ne sont pas utilisables pour le lombricompostage. Ce sont des laboureurs du sol qui vivent généralement à plus de 20cm de profondeur.

Les lombrics de compost sont des vers de surface qui se trouvent à maximum 10cm. De ce fait soumis à une forte prédation, ces vers se reproduisent très vite et se nourrissent de matière organique et/ou décomposée. Un seul ver (dont l’espérance de vie est de moins de 2 ans) peut avoir une descendance de plus de 800 individus.

La décomposition de la matière organique sera donc principalement confiée à 3 espèces de vers de terre.

   -1. Eisenia Andreï : c’est le « ver de fumier ». Rouge tigré de gris ou de jaune, ils préfèrent les matières en décomposition.

   -2. Eisenia Foetida : c’est le « ver de Californie ». Il n’a rien d’Américain, de couleur très rouge, ils préfèrent les matières fraiches.

   -3. Eisenia hortensis (Dandrobaena venata) : plus gros et bien connu des pécheurs ils sont plus efficaces sur les matières dures.

L’idéal pour un lombricompostage optimum est de réunir ces trois espèces de lombrics.